Zoolander 2, le retour

zoolanderheaderLa semaine dernière, j’ai eu la chance d’être invitée à l’avant première de le suite des aventures de Derek Zoolander dans le 2eme volet du cultissime-kitchissime-absurdissime-débilissime…j’ai nommé Zoolander 2 !

Ayant vu le premier volet il y a très longtemps (il date tout de même d’il y a 13 ans), je n’avais pour souvenir qu’une succession de grosses absurdités à la Ben Stiler sur fond de mannequinat avec de faux beaux gosses tous plus écervelés les uns que les autres.

Je me souvenais aussi d’un de mes acteurs comiques américains préféré au sommet de son art dans l’absurde : Owen Wilson (bon j’avoue je l’ai aussi adoré dans Bon A Tirer que je vous recommande si vous ne l’avez pas encore vu). Et puis Will Ferell qui joue à la perfection le dieu de la mode prêt à tout pour stopper Zoolander.

En général, je ne suis pas super fan des suites de film, surtout quand elles sont tournées plus de 10 ans après, généralement ça sent le film fait pour faire rentrer du cash et attirer les curieux !

Mais il est vrai que quand tous les acteurs principaux du premier volet re-signent pour le 2ème, ça veut dire qu’ils se sont bien éclatés et qu’ils ont envie de remettre ça.

Et bien c’est un peu ce qui ressort à l’écran, une succession de monstrueuses bêtises avec des acteurs qui jouent tellement bien les acteurs qui jouent mal qu’on prend du plaisir à les voir faire leurs conneries à l’écran.

Si vous venez voir Zoolander 2 pour réfléchir ou voir des scènes captivantes de beauté, passez votre chemin. En revanche, si vous voulez aller aussi loin dans l’absurde que possible et vous marrer un bon coup, c’est un bon moyen de le faire.

J’avoue que, le film ayant été projeté en VO, je n’ai pas compris toutes les références et subtilités qui ont fait marrer la salle mais il y a eu de scènes tellement inattendues et surprenantes que je rigolais encore toute seule 5 minutes après la blague.

Ca part dans tous les sens et c’est assez joussif de voir cette succession de gag sans queue ni tête. Je ne parle même pas des nombreuses guest star qui font des apparitions remarquées ce qui témoigne du côté culte du film > je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir qui à donné de sa personne pour que le film puisse voir le jour ; )

Bref, histoire débile + acteurs hyper connus qui se mettent en danger en jouant les abrutis + guest star improbables = bon moment passé au cinéma. C’est un film d’humour potache à l’anglaise avec des moyens américains, sur fond de fashion week à la française qui se passe en Italie… On voyage pas mal !

Le mieux pour voir si vous allez aimer autant que moi c’est encore d’aller le voir ! il sort ce mercredi au cinoche ! Vous me direz ce que vous en avez pensé.

Allez à bientôt pour une nouvelle chronique cinématographique ; ) TCHI TCHA !

Laisser un commentaire